Bryologie en forêt de Fontainebleau

en commun avec les Naturalistes Parisiens et l’ANVL

Animateurs : Michel Arluison et Pierre Fésolowicz

Excursion du 24 mars 2019

Tourbière

L’une des tourbières du Long Rocher.

L’eau stagne dans les chenaux formés par l’accumulation de sphaignes et de molinie.

Campilopus introflexus

Campilopus introflexus :

extrémité des feuilles prolongée par un très long poil denté et recourbé.

Les tourbières acides sont formées d’une catégorie de mousses particulières, les sphaignes.

Les sphaignes se reconnaissent, à l’oeil nu, par leur aspect très ramifié, et, au microscope, par la finesse de leurs feuilles (une seule couche de cellules) et par la présence de grandes cellules capables de retenir l’eau.

Quelques-unes des platières de la forêt de Fontainebleau sont occupées par des tourbières.

Lire la totalité du document :

CR190324 mousses